22 février 2008

Etude d'un passage précis

II) Du livre au film

        3) Etude de l'adaptation d'un passage précis

 

Livre : Chapitre 58, Page 393 jusqu’à la page 396

Film : Chapitre 13, 1h 15m à 1h 19m 49s.

 

Dans le livre, le tableau est une reproduction réelle sur toile, tandis que dans le film, il s’agit seulement d’une projection sur un écran informatisé, de manière à pouvoir nous montrer quelques manipulations comme zoomer sur Marie Madeleine, ou bien assombrir les personnages pour faire ressortir la forme du calice entre les deux supposés époux.

« La seule chose qui m’intéresse dans la vie c’est la vérité. Et le Saint Graal est ma maîtresse favorite. »

Teabing affirme que le Saint Graal est une femme, avant même de commencer quelques explications que ce soit. Akiva Goldsman décide de modifier cette manière de procéder de sorte que l’historien nous explique petit à petit, et laisse découvrir au spectateur le fait que ce soit une femme, selon lui. En effet, dans le film, Teabing utilise le zoom pour nous montrer les traits efféminés alors justifiés par le sexe du personnage : « Ample chevelure rousse, doigts féminins entrelacés, ébauche d’une poitrine » Tandis que dans le livre, Sophie se rend compte des traits mystérieux du personnage.

Face à la révélation de Teabing, Langdon ne montre pas de réaction précise, il est au courant de sa théorie mais reste tout de même septique par rapport à la réalité du graal. Il est l’auteur d’un livre sur le féminin sacré en tant qu’historien et a donc des connaissances sur les plus grandes théories sur le graal, la descendance de Jésus ainsi que tout ce qui se rapporte aux questions de notre passé.

Quant à Sophie, elle reste surprise face à tout ce que Teabing lui révèle, elle cherche à discuter et à comprendre les origines de cette thèse.

Posté par Da Vinci Code à 14:51 - Permalien [#]